Grand froid à Strasbourg

Hello !

Pour tout vous dire, j’avais hâte d’écrire cet article. Comment mentionner la France sans l’Alsace, son côté vieille ville, qui rappelle un peu l’Allemagne mais pas trop. Les célèbres maison à colombages, les cigognes (que je n’ai pas beaucoup croisé d’ailleurs), les flammenkuche, en bref toute la culture et l’aspect du Nord-Est de la France.

dscn8051 dscn8039

dscn8060

Alors, le temps d’un samedi, ma copine Pauline et moi, on a bravé le grand froid et on a joué les touristes. Bien sûr, quelques magasins ont croisé notre route, il fallait bien que l’on se réchauffe puisque, malgré les collants et les 3 paires de chaussettes, le froid a bien failli nous vaincre.

dsc09274 dscn8101

dscn8047

On a fait les classiques: la Petite France, la Cathédrale, les petites rues tellement belles que l’on si perd, la Place Kléber. Tout ça en dégainant nos appareils photos et en finissant avec les mains gelées. Mais Strasbourg en vaut la peine.

dscn8077 dscn8079

dscn8088

img_2476

dscn8099

img_2505 img_2507

dsc09266

dscn8036

Isaline ♥

Publicités

LE Come Back + Revue ‘Je suis une fille de l’hiver’

Hello !

Avant toute chose, je vous souhaite le traditionnel Bonne Année avec tout ce qui s’en suit, notamment au niveau de la santé, de la réussite, de vous surpasser, d’accomplir vos résolutions si vous en avez. Passons ensuite au vif du sujet. Rien qu’en écrivant 3 lignes, je sens que le blog m’a manqué. Comme je le disais dans le dernier article au mois de novembre, mon organisation avec la Fac n’est pas encore au point, puis je n’ai pas passé une période très sympathique, bref, plein de facteurs qui n’était pas propice à de nouveaux posts sur le blog. Oui j’aime écrire et partager mais comme il se doit, c’est donc pourquoi j’ai pris le prétexte de la nouvelle année, du nouveau semestre de la Fac pour tout recommencer du bon pied. Si jamais je vous ai manqué, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram où je poste assez souvent.

Pendant mon absence, vous n’avez surement pas dû oublier mon amour pour les livres ? Et bien mon premier article de cette nouvelle année va traiter une fiction que j’ai croisé au hasard en me baladant à la Fnac. J’aime lire des histoires un peu hors du commun, mais pas trop, par exemple la science-fiction, c’est pas vraiment mon truc. Je suis une fille de l’hiver traite un sujet encore peu traité à mon goût, il s’agit de l’anorexie mentale.

dscn8260-jpg-bis

Lia et Cassie étaient amies depuis l’école. « Filles de l’hiver », elles ont grandi prisonnières de corps fragiles et concurrentes dans la course morbide à la minceur . Elles ont 18 ans maintenant, et leurs chemins se sont séparés. Malgré cela, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Et Lia n’a jamais répondu.

Là voici seule à présent, hantée par les souvenirs, ravagée par la culpabilité et toujours obsédée par la maigreur. Commence un long monologue intérieur, poétique et fiévreux, si juste et nécessaire. 

Alors, il ne faut pas s’attendre à lire 300 pages de joie, c’est un livre assez dûr, surtout que l’on est dans la tête de Lia,et donc que l’on suit toutes ses pensées rongées par ses démons. Pendant une grande partie du livre, surtout vers la fin, je sentais que tous les événements où même les pensées de Lia n’étaient pas expliqués clairement. Est-ce que c’était voulu par l’auteur pour correspondre avec les troubles de Lia ? C’est la question que je ne cesse de me poser. Sur cette même continuité, je n’ai pas réussi à cerner si Lia était réellement triste de la mort de sa meilleure amie. Certes, on lit qu’elle est rongée par le souvenir de Cassie, celle qui a débuté le trouble chez les 2 amies, mais toutes ses émotions sont vraiment fouilli.

dscn8264-bis

Même si nous sommes « coincés » dans la tête de Lia, on a tout de même un contact extérieur constant, avec ses parents, les gens qu’elle peut rencontrer, mais je ne sentais pas une attention particulière de la part de ses parents, même si ils sont très occupés par leur boulot. Je trouve Lia assez livrée à elle même alors que l’on apprend qu’elle a déjà fait des allers-retours dans des centres spécialisés. Malgré le détachement qu’elle apporte à ceux qui l’entoure, comme quand elle appelle sa mère ‘Le docteur Marignan’, à certains moments, on la sent fragile, surtout à la fin du livre.

En étant dûr, j’ai trouvé que ce livre, même si c’est une fiction, nous montre le côté sombre des troubles alimentaires et de l’anorexie que l’on ne comprend pas forcément en ce plaçant à l’extérieur. J’ai trouvé le travail de l’auteur énorme, puisqu’elle ne dit pas s’être inspiré d’une expérience personnelle, mais celle d’autres personnes. Je pense me pencher sur d’autres de ces livres, en espérant être aussi touchée que par Je suis une fille de l’hiver.

dscn8268-bis

Wishlist Déco

Hello !

Bon et bien pas besoin de 30 000 excuses pour ces 2 semaines d’absences sur le blog, la fac me prend plus de temps que ce que je croyais, avec les devoirs blancs, les partiels qui approchent et des projets à rendre qui ne m’enchantent pas du tout, bref c’est un peu dûr de tenir le blog. Le pire, c’est que j’ai noté pas mal d’idées en ce qui concerne les articles, mais je manque un peu de temps pour sélectionner, photographier, modifier, rédiger…etc. Enfin, vous voyez.

Trève de bavardages, il y a quelques temps maintenant, j’avais posté ma première wishlist de déco sur le blog et ça avait bien plu, autant pour vous que pour moi. Du coup, rebelote ! Sauf que cette fois-ci, je connais la taille de mon appartement (oops, studio) et donc je vois un peu mieux les meubles que je peux y mettre, c’est à dire pas beaucoup et pas très volumineux de préférence. J’ai cherché le style de déco que j’avais en tête sur Pinterest (suivez-moi !), Instagram, tout ça tout ça et j’ai trouvé mon bonheur dans plusieurs magasins !

montage-1

  • Tout d’abord, les guirlandes de lumières ! Le soir dans mon lit, un bouquin, lumière tamisée, bougies…etc. J’ai donc trouvé mon bonheur chez Monoprix, étonnement. Je trouve qu’elles sont dans le style ‘Noël’, donc je pense bientôt craquer.

Guirlande LED classique noire 25,99€ Monoprix

  • J’ai retrouvé un site que j’adorais il y a plusieurs années et que j’avais perdu de vue, et maintenant que je peux choisir ma déco, je l’ai ressorti et OH MON DIEU, je veux l’intégralité du site. Toutefois, il faut rester raisonnable, et je trouve ce tableau de NYC est super original, assez coloré et je le vois déjà dans ma petite entrée.

Tableau NYC 33,95€ BOTW

  • Ayant déjà reçu des copines à la maison, je me suis rendue compte qu’il manquait quelques petites choses pour recevoir comme une petite table devant mon canapé lit, et je vais crquer sur celle-ci, tout simple de chez CASA, vraiment pas chère. Franchement, il y vraiment de jolies choses dans cette enseigne, pas chère, malgré le site très mal fait à mon goût.

Eliott Table 19,99€ CASA

  • Je suis jalouse de cette petite statuette en forme de reine argentée que ma mère a reçu pour son anniversaire. Du coup, pour décorer mon appartement aux couleurs de Noël, je me suis dit que j’allais aussi me la procurer aussi ! Sans surprise, elle vient de chez Maisons du Monde, qui en passant a une collection de Noël époustouflante, je pourrai y rester des heures.

Statuette élan argentée en céramique 5,99€ Maisons du Monde

  • J’ai cherché partout une étoile lumineuse comme celle-ci, pas trop chère et que je pourrai me procurer sans passer par la commande internet, et CASA m’a satisfaite. Vous pouvez être sûre qu’avec son prix, elle va vite rejoindre les murs de mon petit chez-moi.

Stella Eclairage 10,39€ CASA

montage-2

  • C’est plus dans le domaine des accessoires mais ça fait des mois que j’ai envie de craquer une lampe de lecture, pour quand je suis en déplacement par exemple ou même si je n’ai pas envie d’illuminer toute la pièce juste pour quelques pages et celle-ci est beaucoup trop mignonne, forcémenet puisqu’elle vient du site Bird on the Wire !

Lampe de lecture 9,90€ BOTW

  • Je trouve qu’une lampe comme celle -ci fait très ‘maison’, chaleureux, habille tout de suite la pièce, et en plus elle se marie bien avec la table que je désigné précédemment. Encore une fois, pas trop chère, elle vient de chez CASA

LOFT – Eclairage 22,36€ CASA

  • Sur mon montage, on ne voit pas bien les détails de cette tasse, mais sur le lien que j’ai glissé, je la trouve divine. Souvent, les objets sur le thème de New-York ne me plaisent pas, trop simples, qui se ressemblent tous mais là ce n’est pas le cas. Comme pour le tableau, elle vient du site que j’adule tant.

Tasse NYC 14,90€ BOTW

  • Cette petite déco est partout sur Instagram, Youtube…etc. D’habitude, je n’aime pas avoir comme tout le monde, suivre la mode…etc mais là, c’est lumineux, on peut écrire ce que l’on veut, pas besoin de faire un PowerPoint sur les raisons de mon amour pour cette petite chose. Devinez où je l’ai trouvé ? C’est beau, pas cher.

Brilliant Eclairage 19,95€ CASA

J’espère tenir la cadence de la publication des articles sur le blog, et aussi que ce nouvel article vous a donné des idées pour décorer votre chambre, studio, appart…etc Je vous embrasse,

Isaline ♥

 

Please don’t stop the music ♫♪

Vidéo

Hello !

Oui, je sais, je n’ai pas publié d’articles la semaine dernière, moi qui en postait 2 il y a encore quelques semaines… Mais j’essaie de trouver mon nouveau rythme de travail, j’aime prendre de l’avance, mais entre vouloir et faire, il y a une différence voyez-vous. Et puis, j’ai eu un petit coup de mou, je n’avais pas trop envie de poster, pas envie de me forcer à écrire, je fais ça par plaisir avant tout, et puis j’essaie de trouver mes prochains articles…etc Bref, plein de facteurs se sont accumulés, mais aujourd’hui je poste !

J’aime bien le renouvellement, surtout dans mes musiques. Sur toute ma bibliothèque, 5 voir 10% de mes morceaux restent de façon permanente, sur plusieurs années, du coup il faut que je sorte de ma zone de confort. Alors je cherche, je regarde si les artistes que je suis écoute, je regarde ce Youtube me propose, il y a aussi ce que mes amis écoutent, ce que ma prof de danse utilise pour nos enchaînements (elle peut trouver des perles !). Je m’ouvre à pas mal de contenu, il y a 3-4 ans, je ne pense pas qu’All Time Low serait dans mon télépone par exemple. J’espère en tout cas que toutes les playlists vous aident à découvrir des artistes, des genres nouveaux ou plus !

(il me manque)

J’ai accéléré la version originale avec un logiciel, j’aime quand c’est rapide 🙂

new

Marion, 13 ans pour toujours.

Hello !

Pour l’article d’aujourd’hui, ça va être un peu blabla mais surtout centré sur un bouquin, que vous connaissez peut-être, il s’agit de Marion, 13 ans pour toujours. Alors ce n’est pas un livre à l’eau de rose, fantastique ou ce que j’ai l’habitude de présenter, il fait parti des témoignages de ma bibliothèque. C’est un témoignage choc, vrai, poignant sur le combat d’une mère pour une justice à propos du suicide de sa fille aînée, harcelée à l’école.

dscn7942-bis

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard dans ta chambre.

Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de prendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

La quatrième de couverture annonce clairement la couleur, pourquoi la mère de Marion a voulu écrire un livre, pas seulement sur le harcèlement qu’à reçu sa fille, elle met aussi l’accent sur l’inefficacité totale du collège où sa fille était scolarisée, le très peu de compassion reçu après le drame, un peu un cri de colère vous voyez. Ma première impression en finissant la dernière page a été l’incompréhension, parce que bon, on s’attend à ce Nora (la mère de Marion) et sa famille, reçoivent du soutien et beaucoup de compassion mais non. Ils n’ont rien reçu parce que le collège a fait passer le mot que « la page doit être tournée, que son suicide était dû à des problèmes de familles », même si ça avait été le cas, des lettres de condoléances et du soutien auraient dû être automatique.

Les thèmes abordés sont évidemment le harcèlement scolaire, mais aussi l’inefficacité des institutions qui ont contribué à ce harcèlement, mais aussi à la bêtise (pour ne pas dire autre chose) et la méchanceté de l’adolescence, mais aussi sa faiblesse. Je veux dire, c’est une période importante dans une vie: on prend conscience des choses importantes qui nous entourent, on se développe, on se découvre, comment on fonctionne et l’environnement qui nous entoure est censé nous construire, nous forger, parfois nous influencer et pas souvent dans le bon sens. Donc bon quand on passe le plus clair de son temps dans un endroit où on vous déteste, où on vous le fait savoir physiquement et mentalement, où personne ne vous aide, c’est triste de dire qu’on comprend comment une dépression, et malheureusement l’idée du suicide peut arriver.

dscn7943-bis

Très souvent dans les conversations sur le harcèlement, on retrouve la phrase « Il/Elle aurait pû en parler parler plus tôt », sauf qu’il faut se mettre à la place d’une personne harcelée: si elle/il va en parler au principal ou aux profs, il va y avoir des sanctions et donc le phénomène peut empirer. Clairement, on a peur. En écrivant cet article, je ne veux pas faire croire que je m’y connais parfaitement sur le sujet, où que j’ai déjà subit du harcèlement, chanceuse que je suis. Comment Nora en parle dans le livre, une loi existe mais rien n’est fait, comme si elle n’existait pas, le sujet n’est pas assez répandu, discuté en société et c’est regrettable. Contrairement à ce que pensait le principal, ce n’est pas en faisant taire le phénomène qu’il va s’arranger: plus on en parle plus mieux c’est.

J’ai aussi vu le téléfilm réalisé d’après cette histoire, qui porte le même nom que livre Marion, 13 ans pour toujours, et il met beaucoup plus l’accent sur le harcèlement vécu par le personnage de Marion et c’était assez dûr à regarder mais aussi révoltant. Révoltant sur le fait qu’aucune mesure n’a été prise, même pour les profs qui ont été harcelés, et révoltant qu’aucun élève coupable du suicide de Marion ne se soit senti concerné, affecté et coupable par cette tragédie, surtout à 13 ans. Je veux dire, c’est comme avoir un meurtre sur la conscience et à un âge où on commence à peine à se construire, c’est plutôt lourd. Vivre avec ça pour le reste de sa vie, et de se dire que le pouvoir de quelques mots comme « connasse », « sale pute » ou « va te prendre » peut avoir un tel impact est juste terrible.

dscn7946-bis

Je conseille absolument ce livre à n’importe qui, de n’importe quel âge, on est tous concernés, en tant qu’élèves, parents, amis…etc plus on en parle, mieux c’est. De plus, pour n’importe quel type de harcèlement, si on en est témoin, ne pas croiser les bras, regarder et le tweeter ou le filmer pour son compte Facebook. Agir c’est mieux. Il m’est arrivé une ou deux fois de passer dans la cour de mon ancien collège et de voir des gamins de 6ème malmener physiquement, pas très violemment non plus, un autre élève. Je me suis arrêtée et leur ait demander, plutôt ordonner d’arrêter, et ils continuaient de me répondre comme si c’était normal, qu’ils avaient raison, de façon très insolente. Et dire que ce sont ces absurdités et cette connerie (appelons un chat un chat) qui va construire notre monde plus tard ? Qu’instaurer la loi du plus fort, du plus insolent, du plus intéressant même si cela inclut d’être bête et méchant, est ce qu’il y a de mieux ? Je ne crois pas non.

J’espère que cet article ne va pas trop passer inaperçu. Je ne me suis pas beaucoup appuyée sur mon avis du livre, je suis plutôt restée autour du sujet. Comme je l’ai dis précédemment, ce livre ne sera pas de trop dans une bibliothèque, ou même si vous ne lisez pas, il y a toujours le téléfilm mais le livre a une approche différente, importante. Sur ce, je vous souhaite une bonne journée, soirée, espérant que ce sujet vous a intéressé 🙂

new

J’ai aimé ♥ | Huile de coco, marshamllow grillés…etc

Hello !

Alors oui, ça ne fait que 3 semaines que je suis livrée à moi même dans mon appartement, mais j’ai redécouvert des coups de cœur de longue date, et puis je m’en suis fait de nouveaux. Je le répète de plus en plus j’ai l’impression, j’essaie de me tourner vers des produits plus écolo et sains parce que c’est bénéfique: pour moi, mon porte-monnaie, la planète, que demander de plus ?

Des semaines et des semaines que je louchais sur les masques experts de The Body Shop mais aucun moyen de me les procurer ne se présentait à moi. Et puis mon père a fait petit tour à Reims il y a quelques jours, alors j’ai sauté sur l’occasion et et j’ai jeté mon dévolu sur celui au ginseng et riz chinois, qui gomme et illumine, parce que bon, avec l’arrivée de l’automne, j’ai l’impression d’avoir mauvaise mine. Deux fois je l’ai testé et je suis déjà adepte, j’ai une peau de bébé, et je sais de quoi je parle, ma petite sœur a encore une peau comme ça. Rien qu’à la pose il est très frais, et au rinçage c’est le gommage qui rentre en action. Même si les 20€ pourraient faire peur, il est largement rentabilisé, il n’en faut pas tant que ça pour une utilisation donc je pense que j’en ai pour un moment.

dscn7883-bis

dscn7886-bis dscn7887-bis

Partie écolo de l’article, attention. Je m’étais renseignée il y a 2/3 mois sur une autre alternative que les cotons jetables, je m’étais tournée vers la lingette rose MakeUp Eraser vendue par Sephora utilisable seulement avec de l’eau, mais je lui ai trouvé pas mal d’inconvéniants, surtout quand on est en déplacement. Du coup, j’ai encore cherché une autre alternative et je suis tombée sur ces cotons lavables de la marque Les Tendances d’Emma dans un magasin Bio au Saint-Seb de Nancy. Alors, pour 10 cotons j’en ai eu pour environ 15€ mais si on fait le compte, ils sont largement rentabilisés puisqu’ils sont utilisables sur plusieurs centaines de lavages, donc d’années; même si je suis nulle en maths, je sais que ça vaut le coup comparé aux cotons classiques.

dscn7888-bis dscn7890-bis

Reçue sous le sapin l’année dernière, la Semi-Sweet Chocolate Bar de Too Faced se retrouve quasiment tous les matins dans mains lors de mon petit rituel de ravalement de façade. J’utilise des fards plus clairs et plus roses quand il fait beau par exemple, mais j’utilise tout de même le plus souvent des tons plus marrons et chauds, je compte d’ailleurs faire un article prochainement à ce sujet.

dscn7891-bis dscn7892-bis dscn7893-bis

Depuis que je suis à Nancy, je fais pas mal d’allers-retours chez Lush, avec grand plaisir d’avoir enfin une boutique à proximité. Puis, j’ai déjà parlé de mon envie capillaire d’avoir du volume, du volume, du VOLUME, alors je me suis tournée vers le shampoing BIG, à base de sels marins, et je suis totalement fan. A chaque utilisation, j’avais l’impression d’avoir de nouveaux cheveux, tout propres, j’avais l’impression de faire un gommage et que ma crinière reprenait du poil de la bête. Cependant, vu son prix, il faut l’utiliser avec parcimonie, et je ne pense pas le racheter à chaque que je l’ai fini, question budget.

dscn7895-bis dscn7896-bis

J’ai déjà parlé de l’huile de coco dans cet article, et aujourd’hui je l’utilise toujours en masse, mais aussi comme démaquillant, niquel contre le waterproof, mais aussi quand je n’ai plus de beurre pour ma poêle, contre les grosses rougeurs voir les coups de soleil parce que c’est super nourrissant, testé et approuvé. Il y a encore beaucoup d’autres utilisations, je la conseille vivement. Dans le même esprit, j’ai ajouté à ma collection l’huile de ricin, tout d’abord pour fortifier mes cheveux, et puis je me suis rendue compte qu’elle rendait mes ongles aussi forts qu’ils ne l’avaient jamais été; donc au lieu d’acheter 36 vernis fortifiants, mieux vaut adopter un moyen plus naturel.

dscn7899-bis dscn7900-bis

Mentionné des tonnes et des tonnes de fois, ce fond de teint m’accompagne depuis plus de 3 ans maintenant et je ne trouve pas de remplaçant. Niveau rapport qualité/prix, il est imbattable, il est trouvable en grandes surfaces, le seul bémol ce serait le manque de couleurs foncées je dirais, j’ai rarement croisé leur chemin. Il a un effet plus que naturel, mais vraiment, à la lumière du jour, et puis une pompe suffit pour cacher la misère sur l’ensemble du visage. C’était mon premier fond de teint et je pense qu’il sera le dernier.

dscn7901-bis dscn7902-bis

Alors là, j’ai vraiment, vraiment craqué mon slip et mon porte-monnaie, le coupable est Yankee Candle. L’année dernière, j’avais été tentée par la petite jarre de cette senteur « Marshmallow Grillés » et j’avais adoré mais je n’ai pû la retrouver nul part ailleurs. Et puis, par miracle dans une petite boutique de Nancy, je suis tombée nez à nez avec cette immense jarre de plus de 600g. Une gosse devant le jouet de ses rêves. Ce qui est sur, c’est qu’elle va m’accompagner tout cet automne et tout cet hiver.

dscn7903-bis dscn7904-bis dscn7906-bis

Niveau séries, j’ai carburé comme jamais, surtout sur des séries de 20 minutes: c’est plus drôle et plus rapide. Pour commencer, j’ai dévoré la série Modern Family dont j’avais déjà parlé dans cet article sur toutes les séries que je regardais. J’en suis actuellement à la saison 5 et j’aimerai qu’elle ne s’arrête jamais ! Elle est drôle, traite de divers sujets avec des personnes toutes différentes, je la conseille vivement !

modern-family

Ensuite, mon amie Mathilde m’a fait découvrir Desperate Housewifes, même si je connaissais déjà de nom. Je m’étais dit que ce serait une série que je devrai un jour essayer, pourquoi pas, et au final c’est super divertissant, avec beaucoup d’intrigues à la fois malgré le côté vieux jeu du début des années 2000. On y retrouve la prison, les problèmes de famille, des problèmes d’argent, de meurtres et les secrets ne sont pas si évidents que ça à découvrir. Si vous n’avez jamais regardé, essayez !

desperate-housewives-saison-2-01

J’ai commencé New Girl fin août, et cela fait 2 semaines que je suis à jour dans la série… Oui je suis devenue addict (comme à beaucoup de choses). Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est l’histoire de Jess qui vient de se faire larguer et trouve une place dans une coloc de 3 mecs. Seulement, ils ont tous leur caractère, un côté décalé très imposant, imaginez les histoires que ça peut créer tout ce petit monde. C’est hyper drôle, même si j’avouerai qu’au bout de 5 saisons, je commence à trouver les situations de plus en plus bizarres. Allez y jeter un coup d’oeil de ma part !

ng_30_bath_group_1_2813_R2.jpg

Friends, c’est un peu comme la série Ma Famille d’Abord: tout le monde connaît et c’est à mourir de rire 10 ou 20 ans après. C’est vraiment l’une des rares séries où je rigole vraiment et c’est THE série à voir au moins une fois. Comme pour les deux séries que j’ai mentionné précédemment, les épisodes sont de 20 minutes, c’est tranquille à regarder. Je trouve un peu dommage que New-York ne soit pas un peu plus mis en avant mais c’est vraiment trois fois rien, cette série est géniale.

friends-tv-show-1

Isaline ♥

Ma Première Wishlist de concerts

Hello !

En ce moment sur le blog, je fais une légère overdose de wishlists, c’est sûrement une envie passagère. Comme vous le savez sûrement, je suis accro à la musique mais aussi aux concerts; dès que la date me convient, que j’ai un moyen de locomotion et que j’arrive à me payer le billet, je fonce tête baissée. L’ambiance des concerts, c’est bien l’une des choses que je préfère au monde, de plus, je préfère à chaque fois les musiques live que studio, bref c’est le paradis. Forcément, il y aura toujours des artistes que je ne pourrai peut-être jamais voir mais c’est toujours bien d’espérer.

1

  • Sans grande surprise, Beyoncé est sur ma liste. C’est un peu comme un classique qu’il faut avoir eu. J’ai vu plusieurs vidéos et des commentaires concernant ses concerts, présentés comme des spectacles à couper le souffle, et ça ne me laisse pas indifférente, donc dès que l’occasion se présente, comptez sur moi pour être dans l’assemblée.
  • Je la trouve tellement peu connue pour son talent, je me devais de mettre Lindsey Stirling dans cette liste. Si vous me suivez depuis un moment maintenant, vous avez peut-être remarqué que j’ai glissé une ou deux de ses compositions dans mes playlists. Je suis complètement amoureuse de ce qu’elle fait, c’est un intermédiaire entre un enregistrement de violon et une musique bien plus qu’entraînante, alors je n’imagine même pas ce qu’elle peut donner en concert. Comme quoi le chant n’est pas obligatoire pour faire de la bonne musique.
  • Quand je vois les vidéos des concerts de 30 Seconds to Mars, l’ambiance qui s’y trouve me donne plus qu’envie d’y aller. Rien que d’entendre leurs musiques dans mes écouteurs j’ai l’impression d’être à un concert, alors en live, je pète une durite. Après, j’ai peur que les billets soient à un prix exorbitant, vu ce que j’ai pu entendre à ce sujet.
  • J’ai découvert ce groupe il y a quelques semaines maintenant et J’A-DORE. Comme pour 30STM, quand j’écoute Grace Potter and The Nocturnals, j’ai l’impression d’être à un concert. Le rythme change totalement pendant certaines compositions et c’est vivant, énergique et pas trop banal comme la plupart du temps. J’ai pu tomber sur des vidéos de concerts absolument géniaux et il est impossible de ne pas avoir envie d’y aller.

3

  • Against The Current: je trouve que ce groupe n’est pas assez connu, surtout quand je vois des extraits de leurs concerts sur Instagram. Je ne le placerai pas en haut de ma liste, mais si je pouvais les voir une fois en concert, je ne refuserai pas.
  • Alors là, je place Florence + The Machine dans la catégorie « à faire absolument », comme pour Beyoncé. Leurs compositions sont plus qu’originales et pourtant je ne m’en passe jamais. Si vous ne connaissez pas, honte à vous et foncez écouter. Leurs concerts doivent être énormes, mais je doute qu’ils passant en France aussi souvent qu’aux USA.
  • Gros coup de coeur: Max Schneider. Vous le connaissez peut-être de ses covers sur Youtube, et il a récemment sorti ses propres compositions que j’adore. Il donne une énergie folle pendant ses concerts et c’est pas souvent que l’on peut voir des artistes en communion avec le publique, et pas seulement arriver sur scène , faire son truc et point barre.
  • Plusieurs mois que j’ai découvert State Champs grâce à une Youtubeuse de tutoriels de guitare, et je la remercie infiniment. C’est un peu dans le même genre qu’All Time Low, et je les place dans le haut de ma liste. Je trouve, encore une fois, que le groupe n’est pas assez connu, en France en tout cas, alors que pourtant, il vaut le détour.

sans-nom-2-new

  • C’est la seule personnalité française que j’ai placée dans liste, et ça pourrait être étonnant vu les autres artistes de cette liste. J’ai adoré les deux derniers albums d’Emmanuel Moire et j’ai failli aller le voir en concert, mais ça ne s’est pas fait… C’est vraiment différent de ce que je peux écouter, mais j’ai une palette très diverse et fournie.
  • 2 fois j’ai essayer d’assister à un des concerts de Selena Gomez, et à chaque fois ça n’a pas marché, mais je ne perds pas espoir. Je la suis depuis très longtemps maintenant et j’attends encore mon tour.
  • Je n’étonne personne en mentionnant Ed Sheeran. Même si je l’ai déjà vu en concert, je rêve, j’adorerai, je ferai n’importe quoi pour le voir au Wembley Stadium. A chaque fois que je regarde son film Jumpers for Goalposts, je bave devant le concert et le stade. Bref, je ne vais pas m’étaler plus longtemps sur le sujet, on serait encore là à Noël.
  • All Time Low  ♥♥♥ tous les jours je regarde leurs concerts dans leur snapchat story et je suis carrément jalouse. J’ai l’impression que l’on ne risque carrément pas de s’ennuyer ni de voir le temps passer pendant leur prestation. Ce sont de véritables bombes d’énergie, de connerie, en gros ils se placent en haut de ma liste.
  • Obligée de placer une autre légende: Madonna. Alors, elle n’est pas aux goûts de tout le monde, de par sa musique, ses prestations, sa manière de penser mais je me dis qu’il faut tester pour voir, c’est comme quand on va voir un film au cinéma ou que l’on achète un livre, il faut attendre de l’avoir vu ou lu pour avoir un véritable avis sur le sujet. Ma mère avait eu des places au mois de décembre pour la voir, mais je n’ai pas pu y aller, grrr.

Sur ce, j’espère que vous avez apprécié cette nouvelle wishlist, autant que celles que j’essaie d’innover. J’aime beaucoup le contenu que j’essaie de diversifier sur le blog, de parler d’autre chose que de trucs de filles, même si j’aime ça et que je continuerai d’en poster.

Isaline ♥

✿ Végétar/Végétal/Véganisme ✿

Hello !

Aujourd’hui, article spécial, très différent. C’est un sujet qui tourne beaucoup sur la toile en ce moment, et je m’y penche de plus en plus depuis plusieurs mois maintenant: le Végétarisme, le Végétalisme et le Véganisme, on pourrait appeler ça les 3 V. Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à l’un d’entre eux, ça m’était un peu égal. Et puis, l’hiver dernier, je me suis renseignée par hasard sur le sujet, j’en entendais parler un peu en cours, et puis la question a commencé me titiller: Est-ce que c’est si bon que ça de manger de la viande, du poisson ? Au fond, quand je mangeai du poulet dans un sandwich le midi, je n’y faisais vraiment pas attention, c’était bon, ça me nourrissait et point à la ligne. Cependant, j’ai toujours grandi auprès d’animaux, en particulier des chiens et des chats, plus cette question d’éthique dans ces différents modes de vie, j’en ai fait le rapprochement et ça a commencé à pas mal me déplaire.

Avant toute chose, il faut savoir définir chacun des termes, il faut savoir être clair et savoir de quoi on parle, parce que moi même je n’étais pas éclairée sur le sujet: je confondais véganisme et végétalisme par exemple, et j’ai l’impression que c’est beaucoup le cas.

  • Végétarisme: Ici, on ne mange plus de viande, c’est ce qui est le plus répandu.
  • Végétalisme: Cette fois-ci, la « restriction » s’étend un peu plus sur le domaine de la nourriture, on ne mange ni ne boit quoi que ce soit qui provient d’un animal. Par exemple: tous ce qui contient du lait de vache (fromage, crème, mayonnaise…etc), le miel,  les œufs… etc.
  • Véganisme: C’est le plus fort si on pourrait dire, il inclut le végétalisme et s’étend sur d’autres domaines comme les vêtements, les soins, les cosmétiques…etc, tout ce qui a pu être testé sur les animaux ou a nécessité « l’aide » (haha) d’animaux. C’est à dire: plus de cuir, de fourrure, de laine, que du cruelty free…etc. C’est totalement un mode vie.

On pourrait croire que manger végétarien ou même végétalien paraît bon, correct mais ce n’est pas aussi facile, enfin c’est ce que j’ai ressenti. Quand à table, les plats ne sont quasiment constitué que de viande, comme des lasagnes par exemple, difficile de faire l’impasse et de tout de même manger quelque chose. J’ai dû attendre de vivre seule et de pouvoir faire MES courses pour adapter mon « nouveau mode de vie ». Alors, bien sûr, on ne devient pas végétarien, ni végétalien et encore moins vegan en un claquement de doigts. C’est pas facile de remplacer tout les produits du quotidien par des alternatives, il faut beaucoup se renseigner, tester , adapter. J’ai fait maintes et maintes recherches sur le sujet parce que bon, il y a le problème des alternatives, des carences, l’accessibilité des produits et plus.

Internet est une mine d’or, tout comme les livres, on trouve des pépites dans les deux cas. J’ai visionné pas mal de vidéos Youtube sur le sujet, sur des recettes tout ça tout ça, je commence aussi à me documenter en livres, on en trouve de très bons pour un bon rapport qualité/prix. Du coup, je me suis dit qu’une liste de sites internets, de chaînes youtube, de vidéos pourraît surement m’aider à illustrer cet article (sur lequel j’ai pas mal bossé à vrai dire). 

J’adooooore Coline. J’avais parlé de sa chaîne dans un article il y a plusieurs mois maintenant, et mon avis sur ce qu’elle produit n’a pas changé. Elle essaie de plus en plus d’adopter un mode de vie vegan, elle explique ses expériences avec clareté mais aussi avec humour. Je la conseille plus que vivement.

Vous devez sûrement la connaître. Sinon, elle est végétarienne depuis plusieurs années, et elle essaie de passer au vert le plus possible, tout en passant par la case nourriture bien sûr. Go and check it out.

Australienne, elle vend son livre de recette vegan et partage aussi sa vie de tous les jours dans des vlogs. Cependant, je la trouve quelque fois un peu « violente » sur son avis à propos des « non-vegan ». Un peu dans le style de ceux qui essaient de vous influencer, de vous faire culpabiliser pour vous « convertir ».

J’espère vraiment que le sujet de cet article vous a plu, j’avais vraiment envie de parler de quelque chose de sérieux et sûrement utile. Alors, oui, il y a des sujets plus sérieux, importants, mais c’est déjà un bon pas sur plusieurs points.

Isaline ♥

107 ans de Diastème

Hello !

J’ai vu ce livre sur pas mal de posts Instagram, sur Youtube, un peu partout, j’ai lu le résumé et je me suis dit « pourquoi pas ? »: il s’agit de 107 Ans de Diastème. Il est court, 155 pages, en 1 heure et demie je l’avais bouclé. De plus, c’est écrit en langage courant et souvent familier aussi, on a l’impression que Simon nous parle à certains moments, comme un vrai adolescent de 16 ans qu’il est.

dscn7867-bis

A seize ans, Simon a vécu sa plus belle histoire d’amour avec Lucie. Mais il a suffi d’une erreur, d’une nouvelle folie de sa part, pour que Lucie s’en aille. Parce qu’il l’aime trop, Simon est prêt à tout pour la reconquérir, jusqu’à se livrer à des actes où la raison s’égare, des gestes presque comiques à force de désespoir. Dans ce récit haletant comme un cri d’amour, Simon nous ouvre les portes de son théâtre intérieur. 

Est-ce que là où tu habites, maintenant, tu penses à moi tous les jours, comme je pense à toi tous les jours, tous les soirs, toutes les nuits, à chaque seconde, chaque instant ? Est-ce que l’oubli est nécessaire à la survie ? Est-ce qu’on peut faire son travail de deuil lorsque la personne n’est pas morte ?

 La première chose qui m’a surprise en commençant ma lecture fut l’écriture. C’est Simon qui nous parle, mais ce n’était pas comme dans d’autres livres où le personnage est narrateur, j’ai trouvé le livre plus direct, sans tourner autour du pot. Simon s’adresse à Lucie, il exprime clairement sa colère, sa grande tristesse, et tout ça avec passion et de fortes phrases. C’est vraiment prenant, on sent tout l’espoir qu’il a pour la récupérer même si on ressent un certain doute de sa part à ce sujet. De plus, j’ai été impressionnée par la description de Simon vis-à-vis du monde qui l’entoure, de son point de vue, on voit combien l’amour l’a rendu fou, l’a fait tomber dans une dépression, folle elle aussi. On sent l’émotion dans chacune de ses paroles, j’ai vraiment été plongé dans le livre, ce n’est pas un livre banal avec présentation des personnages, intrigue, suspens…etc. C’est sombre, fort, exaltant, c’est vraiment un livre que je vais relire pour sûr, juste pour le plaisir des phrases pleines de vie.

Qu’est ce que tu fais? je t’ai demandé. Qui tu vois? De quoi tu parles? Est-ce que tu penses à moi tout le temps? Est-ce qu’à chaque seconde, chaque minute, mon visage vient dans ton esprit? Ma voix, mon corps, mes mains? Est-ce que t’as envie de te blottir, de me sentir, de me serrer contre toi? Est-ce que tu pleures des larmes de rage? Déteste-moi, allez! Vraiment! Dégueule-moi par tous les pores! Crache-moi dessus! Taillade-moi les veines, le cou, les cuisses, les bras! Mais pense à moi. Surtout, juste, pense à moi.

J’ai lu pas mal de critiques négatives sur ce livre, non pas que ça me dérange, chacun son avis bien sûr, mais beaucoup lui reprochaient sa vulgarité, le côté cru que Diastème y affichait. Personnellement, je trouve ce point positif, j’ai envie de dire enfin un livre qui ne tourne pas autour du pot, qui n’est pas niais au sujet de l’amour, de la dépression, des émotions fortes. J’avais vraiment envie d’un livre qui bouscule, qui se démarque et ça a été le cas, donc si c’est ce que vous recherchez, foncez. En revanche, j’aurai aimé en apprendre plus sur Simon, sur sa relation avec Lucie. Je suis déjà impressionnée par toutes les émotions qui le traverse à un moment aussi déchirant, alors je n’imagine même pas ses pensées et son ressenti quand lui et Lucie étaient ensemble. Ce livre est vraiment l’histoire de quelques heures, fortes cependant, sur l’immensité que l’être humain peut ressentir, sur les bons et mauvais côtés. Je ne recommanderai pas ce livre aux moins de 15 ans, question de compréhension, de langage, c’est mieux à mon avis d’être plus âgé(e).

Il faut que ça saigne pour arrêter de saigner, il faut avoir envie d’hurler pour pouvoir apprécier le silence, il faut avoir renvie de mourir pour être heureux d’exister.


Isaline ♥

Je rêve de voyager en… à… ☆

Hello !

Il y a quelques temps, j’ai réalisé sur le blog une liste de mes rêves, quels qu’ils soient et puis je me suis rendue compte que beaucoup d’entre eux qui viennent s’ajouter à ma liste font parti du domaine du voyage. Du coup, j’ai eu envie de faire une liste uniquement basée sur les endroits du globe qui me font envie. D’ailleurs, je me suis rendue compte que certains endroits sont assez communs sur les listes de beaucoup de personnes, tandis que d’autres le sont moins. Par exemple, tout ce qui concerne l’Asie comme le Japon qui fait envie à pas mal de monde ne m’attire pas vraiment, c’est un peu comme Las Vegas, je ne suis pas fan du too much, de l’excès, vous voyez chacun ses goûts !

sans-nom-1

 Aller en Inde, c’est un peu un rêve de gamine. Depuis que je suis petite, j’adore regarder les couleurs des costumes traditionnels féminins, les paysages, les monuments, bref cette destination est sur ma liste depuis longtemps, même si elle n’est pas tout en haut. De plus, c’est un pays très en mouvement, et visiter de petites villes ou même s’immiscer dans des endroits pas très touristiques m’attirent beaucoup. Cette seconde destination est toute fraîche sur ma liste et je vois qu’elle est de plus en plus « à la mode » en ce moment: il s’agit de Cuba ! J’ai vu pas de reportages, de photos de cette ville et j’adore son style, ses couleurs. J’aime bien ce qui est un peu vieux et avec l’embargo (c’est malheureux à dire mais), Cuba est exactement ce que j’aime.

L’Italie fait un peu cliché d’amoureux romantiques, mais ce sont plus pour les petites ruelles et les pâtes dont je suis assez amoureuse. Je suis allée une journée à Rome et j’avais adoré ce mix entre les bâtiments d’aujourd’hui et les ruines datant de plusieurs siècles avant J.C. Cependant, j’aimerai en apprendre plus sur l’Italie et ses petits villages. AAAAAH Londres ! J’y ai fait de rapides passages pendant des voyages scolaires mais j’aimerai y visiter ce que je veux, me faire une propre idée de la ville. Cela fait plusieurs mois que cette ville est tout en haut de ma liste, j’adore sa langue, son histoire, son architecture et par dessus tout l’accent britannique. Même si je suis allée à New-York, nous n’avons malheureusement pas eu le temps de faire un saut à Central Park et je le regrette un peu (mais le voyage entier à tout de même été paradisiaque malgré cela). Je croise ce park dans beaucoup de séries, de films, de photos…etc et m’y promener une journée, y pique-niquer serait idéal.

sans-nom-2

Je ne connais pas grand chose sur l’Australie, mais je me dis qu’y aller et tout découvrir sur place pourrait être une bonne surprise. De plus, être en maillot de bain à Noël, ça doit être pas mal. New-York, New York, même si j’y ai déjà mis les pieds, je sauterai tout de saute dans l’avion si je pouvais y retourner et explorer chaque recoins de la ville. Elle est tellement active et dans le même temps, on peut tout trouver, tout faire et tous les styles se rencontrent. Si il y a bien quelque chose que j’adore, ce sont les origines et les miennes sont polonaises. Du coup, j’aimerai découvrir ce pays rempli d’histoire avec une certaine architecture, sa culture, sa nourriture et bien plus. De l’autre côté du globe, le Canada et surtout Vancouver m’attire. Elle a l’air d’avoir un côté grande métropole mais tout en étant détaché, chaque grande ville a ses particularités et découvrir celles de Vancouver m’intéresse.

sans-nom-3

Il y après d’un an (déjà), je suis tombée amoureuse de Boston, vraiment. C’est une ville étudiante, très historique, remplie de magasins, de parcs, le souvenir que j’en garde est incroyable. Si je pouvais y vivre quelque mois, où quelques années, ce serait avec joie. Ce n’est pas un pays que beaucoup de monde raffole, mais l’Allemagne est splendide. J’y suis allée 2 fois en voyages scolaires et les paysages et l’architecture sont à tomber, surtout basé sur de l’ancien, mais c’est ce qu’il fait son charme. La Nouvelle-Orléans et son vieux style de jazz, sa touche française, j’adore. Rien qu’en regardant La Princesse et la Grenouille, je suis captivée, alors y mettre les pieds, je serai comme dans un rêve éveillé. En regardant les vlogs de Zoella, j’ai adoré les quelques parcelles d’Edinburgh qu’elle a montré, et y faire un tour me plairait beaucoup. Voir une autre facette de l’Angleterre que ce que Londres affiche constamment serait intéressant. Enfin, je vois que la Croatie devient à la mode au niveau des destinations et vu les beau paysages que j’ai pu voir sur Internet, ça ne serait pas mal d’y faire un tour.

Isaline ♥